Des chemins aux quatre vents

{ Des rencontres sur les chemins. Des spectacles aux quatre vents, }

recherche

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Aragon, 1956

Trois poèmes. Extraits.

Lire la suite

Aragon... encore

Aïe. Extrait.

Lire la suite

Quelque part entre théâtre et Puisaye

Répétitions théâtrales aux quatre vents. Photos.

Lire la suite

La Criée aux quatre vents

Criee-singes.jpg

Un service public aux quatre vents.
Programme.

Lire la suite

Contes en chocolat

Touk-Touk_Compagnie.jpg
par la Touk-Touk Compagnie.

Lire la suite

La lune chemine

Madame_Lune.jpg
par la Touk-Touk Compagnie.

Lire la suite

Regards dans la nuit

Oiseau-serpent

Installation de Jean-François Dejean à Bouhy (Nièvre), mars 2010.
Article et photos.

Lire la suite

Dans le rouge, les petits chaperons

trinka4.jpg

Par Les Douces-Amères :
Sophie Bernert, Trinka Guerrah, Brigitte Mennerat, Florence Regnery.
Photos et morceaux choisis.

Lire la suite

Stage de théâtre pour enfants

RL2008-12-26_Article_stage_Fixem2.jpg

Stage organisé à Fixem (Moselle) par l’Association BLC, animé par Trinka Guerrah
Compte-rendu.

Lire la suite

Contes sur l'eau, poèmes aux quatre vents

echassiere_d_eau.JPG
Au détour d'un bosquet ou d'une fontaine, embarquez pour une histoire, cueillez un poème...

Communiqué et programme.

Lire la suite

Voeux 2008

Avec Pablo Neruda, pour 2009 et les suivantes : bonne(s) année(s) !




"Il meurt lentement celui qui ne voyage pas,
celui qui ne lit pas,
celui qui n’écoute pas de musique,
celui qui ne sait pas trouver grâce à ses yeux.

Il meurt lentement
celui qui détruit son amour-propre,
celui qui ne se laisse jamais aider.

Il meurt lentement
celui qui devient esclave de l'habitude
refaisant tous les jours les mêmes chemins,
celui qui ne change jamais de repère,
ne se risque jamais à changer la couleur de ses vêtements
ou qui ne parle jamais à un inconnu

Il meurt lentement
celui qui évite la passion
et son tourbillon d'émotions
celles qui redonnent la lumière dans les yeux
et réparent les coeurs blessés

Il meurt lentement
celui qui ne change pas de cap lorsqu'il est malheureux au travail ou en amour,
celui qui ne prend pas de risques
pour réaliser ses rêves,
celui qui, pas une seule fois dans sa vie,
n'a fui les conseils sensés.

Vis maintenant !
Risque-toi aujourd'hui !
Agis tout de suite !
Ne te laisse pas mourir lentement !
Ne te prive pas d'être heureux ! "


Pablo Neruda

La grange inspirée d'Ash et Ardy

Emma_Ash_2007.JPGArdy_2007.jpgEmma_Ash_2007.JPG

Article sur l'exposition à La Ferté-Loupière, dans la Grange du Prieuré (2007).

Lire la suite

Je me souviens...

Lecture Bleury

...sur d'autres chemins, de petits morceaux de théâtre ou de poésie.
Impromptus, éphémères ou minuscules.
Début d'inventaire.

Lire la suite

Enuma Elish / La Descente aux enfers / Gilgamesh

Par la Compagnie Ferme à Rêves, trilogie de Saadi Youssef mise en scène par Ali Amin.

EnumaElish_affiche.jpg
Articles sur la pièce et ses représentations (2003).

Lire la suite

Hommage au poète

Rappelle-toi---Ali.jpg

Quelques images du spectacle-fête "Hommage au poète" (2002).

Lire la suite

Remerciements

Salut...

Lire la suite

40, 70, 90 bougies...

Grandir, vieillir, se souvenir...

Lire la suite

page 2 de 2 -