Dans une classe orpheline arrive un nouveau remplaçant.
Sans diplômes, sans papiers, sans famille mais plein d'amour, il se nomme « Monsieur » Lazhar.

Son espoir fou en la vie, il le puise dans les yeux d'une enfant, Alice.
...Et aussi dans le regard de cette autre Alice.
Là-bas.
En Algérie.

« Bashir Lazhar, lecture-spectacle » a été présenté en 2010 à Aillant-sur-Tholon, dans l'Yonne.
La compagnie Des Chemins aux quatre vents vous avait fait découvrir ce texte écrit par la Québecoise Evelyne de La Chenelière. Un an après cette création, venez en reparler avec nous le dimanche 26 juin 2011... dans un lieu à découvrir ! Plus d'infos : trinkamail@yahoo.fr

Texte : Evelyne de la Chenelière (1999)
Interprétation : Trinka et Kamel Guerrah
Mise en espace : Trinka
Bashir_Lazhar_lecture-spectacle_26juin2010.jpg
L'affiche créée pour la lecture à Aillant en 2010 (illustration Emma Ash).



1. Extraits

- « Vous devriez me garder, je ne prends pas beaucoup de place. Moi, je veux juste un tableau noir avec des yeux qui le regardent. (...) Le tableau noir où tout est possible puisqu’on efface et qu’on recommence. Le tableau noir qui est bien mieux que nos nuits, qui peuvent s’effacer mais qu’on ne peut pas toujours recommencer. »

- « Mon amour, j’emporterais bien tous tes enfants toute la classe et tous les yeux noirs du pays sur un seul bateau, mais il faut bien des enfants un peu partout dans le monde, il en faut partout et peut-être qu’il y en aura un dans ta classe, dans ta classe à toi, qui saura inspirer la paix à un pays tout entier »

- « Il me semble que j’ai tout ce qu’il faut pour être un réfugié politique. Moi je me croiserais dans la rue, je dirais "Tiens, un réfugié politique." »

2. L'auteur

Evelyne de la Chenelière est Québecoise.
La dédicace qu'elle a inséré dans le programme du spectacle lors de sa création à Montréal, en 2007, parle d'elle avec une extrême sensibilité, mieux que tous les résumés biographiques :

À tous les maîtres, à tous les élèves, et à tous les autres.
Si je maîtrisais quoi que ce soit, je serais maître. De musique, par exemple, ou d’école, ou d’autre chose.
Alors je m’y dévouerais à m’en esquinter la mâchoire, parce que j’aurais tant de choses à enseigner avant que le temps passe, je parlerais vite par peur d’ennuyer mes élèves, j’essayerais de faire de l’humour, pour qu’ils me pardonnent de les obliger à rester assis.
Parfois je tremblerais à l’idée d’une telle responsabilité, à la seule idée qu’une marque d’impatience, d’irritabilité ou d’indifférence puisse briser à tout jamais une grande histoire d’amour entre un enfant et l’apprentissage.
Si je devais, un matin où je serais fatiguée, ne pas voir une plaie pourtant béante, si je devais, de ma seule parole de maître, anéantir un rêve ou une ambition, je ne m’en remettrais pas.
D’autres fois je serais sans courage devant l’ampleur de la tâche, j’aurais envie de coucher ma tête sur mon bureau de maître, et d’avouer à mes élèves que je ne maîtrise rien et encore moins la situation, et ils regarderaient mon triste spectacle, désolés et impuissants.
Autant vous dire que je serais sans doute un très mauvais maître, et c’est l’une des raisons qui m’ont fait écrire cette sorte d’hommage.
Avec toute mon admiration,
Evelyne de la Chenelière

3. L'affiche

« Comme dans la vie, c’est dans l’ombre que je cherche la lumière »
(Emma Ash)

Encre_Emma_Bashir.JPG

Qui mieux que cette artiste, pour qui « la blessure est l’endroit par où la lumière pénètre en nous », pouvait accompagner graphiquement notre travail sur ce texte ?
Son Bashir danse, traverse les frontières et se jette résolument du côté de la vie.

On peut le retrouver, parmi d'autres encres d'Emma Ash, sur le site de l'artiste.

La rencontre entre Bashir et Emma promet de ne pas en rester là...

Emma Couple Bashir


Voir également, sur le blog des chemins aux quatre vents, l'article " La Grange inspirée d'Ash et Ardy ".
Une grande partie du travail de l'artiste, réalisé dans son atelier de La Ferté Loupière, dans l'Yonne, est visible sur le site :

Encre_Emma_Couple.JPG http://emma.ash.over-blog.com Encre_Emma_Oiseau.JPG