On dirait que la pluie vient seulement de cesser. Tandis que sur les têtes pèse un ciel lourd, sous les pieds les racines affleurent, les tiges s’enroulent et les fleurs se déplient.

Autour de vous, façonnées par Sophie Bernert, de drôles de marionnettes en papier et carton se confrontent aux éléments : l’air, l’eau, la terre, la foudre. Peuple menu et saugrenu. Voici Rémi, qui s’abrite sous son parapluie. Là, c’est Paulette, sur le point d'être emportée par la bourrasque. Ici, une mamie au cabas et une mémé en caban conciliabulent en trottant... Plus loin, Roméo offre sa fleur ou sa poignée de main à qui la voudra bien.

Sophie Bonnet, elle, crée un décor douillet de laine feutrée à mi-chemin entre l’astéroïde du Petit Prince - une rose y attend, sous sa cloche - et la planète Pandora du film Avatar - où s’épanouissent des végétaux beaux et bizarres. C’est un carré de terre spongieux, c'est un prélèvement d’herbes folles, une coupe de prairie fleurie, quelques germinations intempestives. Presque rien en somme : la présence de l'infime, la fraîcheur du vivant...
Autant d'haïkus en puissance.

Quand le monde de Sophie Bonnet rencontre celui de Sophie Bernert, un paysage à la fois curieux et familier prend vie.
C'est que l'une autant que l'autre semble à l’écoute d'une nature hésitant entre force et fragilité, démesure et délicatesse.
Attentive à ce qui, entre cette nature et nous, s’accroche et se noue.
Sensible à la poésie des mousses et des lichens, du vent et des ruissellements.
Capable de donner corps au silence des végétaux, aux turbulences du ciel et à l’étrange conscience des terriens.

Et soudain vous vous demandez si vous êtes en train de visiter une exposition d’art ou si, simplement, vous arpentez une planète recréée in vitro.
Car la magie opère : ce petit théâtre chuchote à votre oreille mille et une histoires du dedans et du dehors. Comme pour nourrir vos rêves à venir…



_

Le site web de Sophie Bonnet avec des photos magnifiques et des bijoux-sculptures d'une rare délicatesse : So Bo Création