"L'amour de soi, qui ne regarde que nous,
est content quand nos vrais besoins sont satisfaits ;

mais

l'amour-propre, qui se compare,
n'est jamais content et ne saurait l'être,

parce que ce sentiment,
en nous préférant aux autres,
exige aussi que les autres nous préfèrent à eux ;
ce qui est impossible.

Voilà comment
les passions douces et affectueuses
naissent de l'amour de soi,
et comment
les passions haineuses et irascibles
naissent de l'amour-propre."


J.-J. Rousseau, Emile.