IMG_0551.JPGEn 2015,

Que chacun ait une maison où il se sente chez lui.
Une maison tendresse. Une maison entraide.
Un lieu de paix et d’attentions sincères.

Que le soleil brille dans chaque coeur et au-dessus de chaque village.
D'Arles à Morlaix, de Strasbourg à El Oued, de Malakoff à Gennevilliers.
Tout autour de la planète. Et en Moselle. Et en Puisaye.

Que l'on cesse d'acheter.
Que l'on bricole, que l'on répare, que l'on recouse, que l'on raffute.
Que l'on reprise et rafistole, que l'on rétame et raccommode, que l'on ravive et ressuscite.
Que l'on donne que l'on prête que l'on dépanne que l'on échange que l'on récupère que l'on recycle.

Que j'accueille mes errances avec tolérance.
Et que tu accueilles mes tempêtes avec... ce que tu pourras.
Plutôt que de nous juger, nous comprendre et nous aimer.

Que notre insatisfaction aille voir ailleurs.
Que sonne la fin de toutes nos dépendances.
Alcool, drogues, médicaments... Argent, besoin de reconnaissance... Dépendance affective...
Nous libérer.

Qu'ici comme ailleurs, les filles puissent chanter courir et chahuter.
Tout simplement chanter, courir et chahuter...
Et qu'on ne leur choisisse pas un mari...

Que je puisse continuer à aimer mes amis même lorsqu'ils ne s'aiment plus.

Que l'on pisse sur la neige.

Et que l'on pisse sur les dogmes.

Qu'on arrête de prendre Dieu pour un vieux barbu qui nous surveille, perché sur son nuage.

Que les amis un peu trop partis dans le cosmos reviennent sur terre de temps en temps.
Mais surtout, que tous les autres trop terre-à-terre aillent faire un tour dans le cosmos.

Que les bébés de deux mille quinze soient en bonne santé.
Qu'ils nous enseignent la joie.

Que chaque jour commence par merci la vie.

Bonne année...


Trinka


revoir :
Voeux 2014
Voeux 2013
Voeux 2008

IMG_0551.JPG